LOOP (L'Oeuf Ou la Poule) - Encyclopédie
Pourquoi parle-t-on d'un 'demi' pour seulement 25 cL de bière ?
Article[ Commentaires (9) - Retour ]

   Quand on commande un demi de bière pour la première fois, on se dit d'abord naïvement qu'il doit s'agir d'un demi-litre. Or, quand on nous apporte le verre, on s'aperçoit qu'il ne contient que 25 cL du doux breuvage. Pourquoi ?

   Eh bien, c'est tout simplement notre repère initial qui est erroné. Et la logique qui se cache derrière tout ça est assez simple : une bière, une "vraie", correspond déjà en soi à un demi-litre de liquide (on parle alors souvent d'une "pinte"). Si on demande un demi(-verre) de bière, on en obtient donc logiquement la moitié, soit 25 cL. Comme ça, la bière est fraîche jusqu'à la dernière gorgée !

   Je ne sais pas vraiment à partir de quand on a considéré qu'un verre "normal" de bière faisait un demi-litre ; notez cependant que cela peut largement varier d'un pays ou d'une région à l'autre. Ainsi, si en Angleterre, en Belgique, en Allemagne et dans d'autres pays de l'Est, les pintes sont sans doute monnaie courante, en France, on servira plus généralement des demis. On y trouve d'ailleurs d'autres appellations, selon les envies du client : le galopin fait 12 cL, le demi 25 cL, la pinte (50 cL) est aussi appelée un sérieux, et le formidable fait 1 L : il faut croire qu'on n'est pas de gros buveurs ! Tandis qu'en Bavière par exemple, l'équivalent de notre formidable - "eine Maß" - a l'air très apprécié...

   Et vous, connaissez-vous encore d'autres noms donnés aux verres de bière, dans d'autres régions ?


Documents associés

En savoir plus

   > Merci aux contributions de Charles (forum Babel), Poulpe (Octopus) et Fredo.
   > Dernière mise à jour : 13 mars 2010.