LOOP (L'Oeuf Ou la Poule) - Encyclopédie
Les drapeaux européens
Article[ Images - Retour ]

Généralités

   Les drapeaux servaient autrefois à distinguer les alliés des ennemis lors des affrontements sur les champs de bataille. Les couleurs et les formes ne sont pas choisies au hasard.
   Ainsi, nous remarquons que les États de l'Union européenne emploient un nombre restreint de couleurs : le rouge, le noir, le vert, le jaune, le blanc, l’orange et le bleu ont leur faveur. En dehors des références historiques propres à chaque pays, le bleu et le blanc évoquent généralement la paix, le vert est la couleur de l'espérance et de la liberté, tandis que le rouge symbolise le pouvoir. C'est peut-être la raison pour laquelle il s'agit de la couleur la plus présente. Elle figure sur les drapeaux de 11 pays de l'Union européenne. À l'inverse, le noir n'apparaît que sur les drapeaux allemand et belge.
   En ce qui concerne leurs motifs, ils sont relativement simples. Les drapeaux sont constitués de bandes (horizontales ou verticales), de croix, ou bien des deux (pour le drapeau grec). C'est au-delà de cette simplicité que se cachent la véritable histoire d'un drapeau...

Voir les images...
Europe

   Le 26 mai 1986, le drapeau bleu aux douze étoiles, adopté en 1955 par le Conseil de l'Europe, devient officiellement le drapeau de la Communauté européenne.
   Les étoiles, figurant les peuples d'Europe, forment le cercle en signe d'union. Disposées comme les heures sur le cadran d'une montre, leur nombre invariable - douze - symbolise perfection et plénitude. Le nombre d’étoiles n'est donc pas lié à celui des États membres.

Allemagne

   Le noir, le rouge et le jaune représentent les couleurs de l'uniforme que portaient les soldats allemands, les "Freikorps", pendant les guerres napoléoniennes. Ils étaient vêtus d'un uniforme noir orné de boutons en cuivre doré et de décorations rouges. Ces couleurs avaient déjà servi de signe de ralliement à une corporation d'étudiants d'Iéna en 1817. D'abord interdites, elles resurgissent en 1832 sur les fanions brandis par la foule lors de la grande manifestation de Hambach. Elles furent déclarées couleurs nationales allemandes en 1848. Mais l'utilisation de ce drapeau ne fut pas continu : il disparaît sous Bismarck puis sous Hitler pour réapparaître lors de la défaite du IIIème Reich en 1945.
   Le drapeau de la RDA comprenait en plus les insignes du communisme - le marteau et la faucille, entourés de deux gerbes de blé. Depuis 1990, les trois couleurs sont redevenues celles d'une seule et même nation allemande.

Autriche

   L'origine du drapeau autrichien remonte au XIIème siècle. Lors d'une bataille contre les Maures, la tunique blanche du duc de Babenberg, utilisée comme bannière, fut couverte de sang, exceptée la partie centrale, protégée par la ceinture. Les trois bandes horizontales rouge-blanc-rouge servirent de drapeau à la fin du XVIIIème siècle puis au lendemain de la Première Guerre mondiale lorsque l'empire des Habsbourg fit place à une république. Il est ensuite repris après la période de rattachement de l'Autriche à l’Allemagne (1938-1945), au cours de laquelle l'Autriche adopte le drapeau nazi. L'adoption définitive du drapeau actuel eut lieu le 1er mai 1945.

Belgique

   Les couleurs nationales, noir-jaune-rouge, sont issues des armes du duc de Brabant, lesquelles sont représentées par un bouclier noir orné d’un lion jaune à la langue et aux griffes rouges. En 1789, lors de la libération des provinces belges de la tutelle des Habsbourg d’Autriche par les Brabançons, ces couleurs étaient réparties à l'horizontale. Le drapeau actuel fut officiellement adopté en 1831 lorsque la Belgique obtint son indépendance, suite à une période d'occupation hollandaise.

Danemark

   Selon la légende, l'origine du drapeau danois remonte à une bataille entre le roi Valdemar II et les Estoniens, en 1219, pendant laquelle des éclairs blancs découpent le ciel de feu. Ce signe, venu de Dieu, redonna courage aux soldats danois et leur permit d’obtenir la victoire. Mais si son origine remonte au XIIIème siècle, le Dannebrog (du mot frison dan – rouge - et broge - pièce de tissu colorée) n'est officiellement adopté par la famille royale qu'en 1397, date à laquelle il apparaît sur un sceau du Roi.

Espagne

   Le drapeau espagnol tel qu'on le connaît aujourd’hui apparaît pour la première fois en 1785. Il s'agit alors du pavillon de la marine. Le rouge et l’or étaient les couleurs traditionnelles de la Castille et de l'Aragon, deux provinces espagnoles.
   Ce drapeau est remplacé de façon éphémère pendant la période républicaine, de 1931 à 1939, puis rétabli sous Franco. Le 22 novembre 1975, Juan Carlos accède au trône et rajoute alors les armoiries royales : entre les deux colonnes d'Hercule se trouve un blason couronné, sur lequel figure les quartiers de la Castille, du Leon, de l'Aragon et de la Navarre. Au centre de l'écu, on peut voir les trois fleurs de lys des Bourbons et dans la partie inférieure, l'emblème de la province de Grenade. Cependant, ces armoiries ne figurent pas sur les drapeaux à usage civil.

Finlande

   La Finlande devient indépendante en 1917, après avoir été sous contrôle suédois jusqu’en 1808, puis russe. Sur le drapeau adopté en 1908 figure la croix scandinave sur fond bleu et blanc. Ces couleurs symbolisent "le bleu des lacs et la neige immaculée des hivers".

France

   Le drapeau français est né lors de la Révolution. Officiellement, le bleu et le rouge étaient les couleurs de la ville de Paris, le blanc celle de la maison royale de France. Mais d'autres interprétations existent. Ainsi, le bleu était la couleur de la cape de Saint-Martin de Tours, puis est devenu la couleur de référence des rois de France. Le blanc était la couleur spécifique des Bourbons, couleur également associée à Jeanne d'Arc qui l'arbora sur son étendard. Enfin, le rouge rappelle l'oriflamme de Saint-Denis et l'étendard impérial de Charlemagne.
   Ces trois couleurs sont adoptées officiellement en 1794, et sous la forme de 3 bandes verticales en 1812 par Napoléon. Ce drapeau devient l'emblème national de la France, excepté pendant la période de la Restauration (1816-1830).

Grèce

   La croix blanche sur fond d'azur, présente sur le drapeau grec, est adoptée lors de la création du royaume de Grèce par Otton de Bavière en 1833 : c'est en effet sous ces couleurs que les Grecs repoussèrent les occupants turcs.
   Le drapeau actuel, qui disparaît sous le régime des colonels, est rétabli en 1978, en même temps que la République. La croix symbolise la foi chrétienne tandis que les neuf bandes horizontales rappellent les neuf syllabes de la devise "eleutheria a thanatos", qui signifie "la liberté ou la mort".

Irlande

   La forme du drapeau irlandais reprend celle du drapeau tricolore français. Ses couleurs sont savamment réparties : aux extrémités, le vert, couleur du mouvement nationaliste, et l'orange, celle des unionistes. Entre les deux, le blanc symbolise la paix. Bien qu'utilisé comme drapeau national dès 1922, date à laquelle l'Irlande s'émancipe de la tutelle du Royaume-Uni, il n'est adopté officiellement qu'en 1937.

Italie

   Suite à la campagne d'Italie menée par les troupes napoléoniennes, les Italiens s'inspirent de la forme du drapeau français pour créer leur emblème national. Les couleurs rappellent l'uniforme vert-blanc-rouge des Lombards, qui s'étaient ralliés à Napoléon. Selon d'autres sources, les couleurs n'auraient pas uniquement une origine laïque et moderne, mais une origine littéraire d'inspiration religieuse : en effet, dans le 18ème chant du Purgatorio, Dante décrit Béatrice en utilisant les trois couleurs, symboles des vertus théologales : le blanc pour la foi, le vert pour l'espoir et le rouge pour la charité.
   Le drapeau tricolore est officiellement adopté par la République cispadane en 1797 puis par la République cisalpine et les autres Républiques jacobines de l'époque. Il est utilisé jusqu'à la chute de Napoléon en 1815. Repris en 1861, il est enrichi des armes de la maison de Savoie pour devenir le drapeau du royaume d'Italie. À la chute de la monarchie, les armoiries disparaissent. Le drapeau actuel est officiellement adopté le 1er janvier 1948, lorsque le pays devient une république.

Luxembourg

   Son drapeau semble identique au drapeau néerlandais mais il s'en distingue par des proportions légèrement différentes et un bleu un peu moins soutenu. Ses couleurs s'inspirent du blason luxembourgeois, qui date du XIIIème siècle : un lion rouge couronné sur fond de bandes blanches et bleues, utilisé comme bannière par Henri XI. Emblème national dès le XIXème siècle, son adoption officielle n'a lieu qu’en 1972.

Pays-Bas

   L'existence du "Prinsenvlag", qui signifie "bannière du prince", remonte au XVIIème siècle. Il symbolise la révolte contre la domination espagnole, menée par Guillaume Ier d'Orange Nassau dont les armoiries portaient les couleurs orange-blanc-bleu. L'orange est ensuite remplacé par le rouge car la teinte orange est malaisée à distinguer en mer. Le drapeau orange-blanc-bleu demeura aussi en usage et un troisième pavillon officiel fit son apparition, "le drapeau de la Généralité", drapeau de l'Union, qui portait à l'origine un lion hollandais rouge sur fond or puis un lion or sur fond rouge. Ces drapeaux témoignent de la complexité de l’Etat néerlandais avec ses deux sources d'autorité, le Stathouder et les États Généraux. Au cours de l'histoire du pays, le drapeau fut modifié par les pays dominants et le "Prinsenvlag" ne revint qu'en 1813 avec la restauration de l'indépendance des Pays-Bas et le retour de la Maison d'Orange. Le drapeau rouge-blanc-bleu est définitivement adopté en 1937 par décret.

Portugal

   L'adoption du drapeau actuel a lieu en 1911, avec l'instauration de la République. Les couleurs vert foncé et rouge vif, qui représentent la mer et le sang de la lutte pour l'indépendance, servent de fond à une sphère armillaire représentant le mouvement des astres autour de la Terre. Celle-ci symbolise les grandes découvertes géographiques des navigateurs portugais. Les armes de l'État y ont été apposées : les sept châteaux rappellent l'expansion territoriale du royaume sous le règne d'Alphonse Henriquès au XIIème siècle. Les écus azurs qui figurent sur l'écu central blanc évoquent la victoire de ce dernier sur les princes Maures. Ils comprennent chacun cinq besants (la monnaie byzantine), répartis en croix, qui symbolisent les plaies du Christ.

Royaume-Uni

   Le drapeau du Royaume-Uni est appelé "Union Jack", en référence au nom du roi Jack Ier, qui unifia les royaumes d'Angleterre et d'Écosse en 1606. Il réunit sur sa bannière la croix anglaise de Saint-Georges (médiane rouge sur fond blanc) et la croix écossaise de Saint-André (obliques blanches sur champ bleu outre-mer). La croix irlandaise de Saint-Patrick (obliques rouges sur fond blanc) est ajoutée lors de l'annexion de l'Irlande en 1801. L'intégration dans le drapeau des croix écossaises et irlandaises symbolise l'unité du Royaume-Uni.
   Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur cette page.

Suède

   Le drapeau s'inspire des armes de la Suède depuis le XIVème siècle : trois couronnes d'or sur champ d'azur. Il trouve sa forme actuelle, la croix scandinave jaune sur fond bleu, dès le XVIème siècle, sous Gustave Ier. Mais son adoption définitive a lieu en 1906, un an après la séparation de la Suède et de la Norvège.


Documents associés

   > Voir les images.

En savoir plus

   > http://www.info-europe.fr/
   > Dernière mise à jour : 3 juin 2008.
   > Cet article n'a pas encore été validé, et peut présenter des lacunes ou des erreurs.