LOOP (L'Oeuf Ou la Poule) - Encyclopédie
Molière : l'écrivain qui n'en était pas un...
Article[ Retour ]

   Dans l'esprit de beaucoup de gens, les pièces de théâtre telles que L'Avare, Le Misanthrope, Dom Juan, Le Tartuffe et Les Femmes savantes ont été écrites par Molière. Ça paraît évident, et d'ailleurs, un petit tour dans votre bibliothèque leur donnerait raison. Pourtant...

   Dominique Labbé, un chercheur travaillant à l'Institut d'Études Politiques de Grenoble, a récemment développé avec son fils, chercheur en informatique, un logiciel d'analyse du langage. Et tenez-vous bien : celui-ci donne la paternité de la plupart des oeuvres de Molière à... Corneille ! Mais comment ont-ils fait ?
   En fait, le programme dont Dominique Labbé et son équipe se sont servis fonctionne en langage C et utilise une méthode statistique appliquée au langage pour comparer deux textes. "En superposant le vocabulaire de deux textes, on va alors mesurer le degré de ressemblance entre ces oeuvres", explique Dominique Labbé. "À partir d'une certaine probabilité, on sait qu'ils sont du même auteur." Ainsi, le logiciel montre que Corneille était le nègre de Molière, et qu'il rédigeait anonymement des pièces pour ce dernier.

   Cela a de quoi surprendre ! Cependant, on pourrait en quelque sorte faire un parallèle avec le cinéma d'aujourd'hui. En effet, parfois on parle des films "de Spielberg", alors qu'ils ont en fait été réalisés par quelqu'un d'autre et que Spielberg n'est que leur producteur. De même, Corneille écrivait des pièces que Molière produisait avec sa troupe...

   Notons également que si le logiciel a permis de repérer les similudes entre les textes de Corneille et de Molière, il a parfaitement différencié les styles de Léon Blum, César ou encore Jean-Marie Le Clézio. Car si l'habit ne fait pas le moine, le texte fait indéniablement l'auteur.


En savoir plus

   > D'après un article de Geoffrey Bansard (www.01net.com)
   > Dernière mise à jour : 30 juillet 2006.
   > Cet article n'a pas encore été validé, et peut présenter des lacunes ou des erreurs.